Français

Compléter les répliques. Dans cette saynète (comédie brève) intitulée « Finissez vos phrases ! », Jean Tardieu met en scène la rencontre de deux personnages dont les paroles sont incomplètes et énigmatiques. À vous de terminer leurs répliques. PERSONNAGES MONSIEUR A, quelconque. Ni vieux, ni jeune. MADAME B, même genre. Monsieur A et Madame B, personnages quelconques, mais pleins d'élan (comme s'ils étaient toujours sur le point de dire quelque chose d'explicite) se rencontrent dans une rue quelconque, devant la terrasse d'un café. MONSIEUR A, avec chaleur. Oh ! Chère amie. Quelle chance de vous................................................................ MADAME B, ravie. Très heureuse, moi aussi. Très heureuse de................................................. ……………………………………………………………………..vraiment oui ! MONSIEUR A. Comment allez-vous, depuis que.......................................................................... ? MADAME B, très naturelle. Depuis que………………………………………………………………………? Eh ! bien ! J'ai continué, vous savez, j'ai continué à............................................... MONSIEUR A. Comme c'est……...................................................................................................! Enfin, oui vraiment, je trouve que c'est................................................................... MADAME B, modeste. Oh, n'exagérons rien ! C'est seulement, c'est uniquement....................................... Je veux dire : ce n'est pas tellement, tellement…………………………………… MONSIEUR A, intrigué, mais sceptique. Pas tellement, pas tellement……………………………………………………, vous croyez ? MADAME B, restrictive. Du moins je le.....................................................................................................Je, je, je........................................................... Enfin !.................................................. MONSIEUR A, avec admiration. Oui, je comprends : vous êtes trop……………………………………………….. Vous avez trop de………………………………………………………………… MADAME B, toujours modeste, mais flattée. Mais non, mais non : plutôt pas assez..................................................................... MONSIEUR A, réconfortant. Taisez-vous donc ! Vous n'allez pas nous............................................................ ? 5 MADAME B, riant franchement. Non ! Non ! Je n'irai pas jusque-là ! Un temps très long. Ils se regardent l'un l'autre en souriant. MONSIEUR A. Mais, au fait ! Puis-je vous demander où vous..................................................... ? MADAME B, très précise et décidée. Mais pas de………………………………………………………………... ! Non, non, rien, rien. Je vais jusqu'au...........……………………………………………. pour aller chercher mon…………………………………………………………... Puis je reviens à la………………………………………………………………... MONSIEUR A, engageant et galant, offrant son bras. Me permettez-vous de........................................................................................... ? MADAME B. Mais, bien entendu ! Nous ferons ensemble un bout de………………………….. […] Jean Tardieu, La comédie du langage, éditions Gallimard, 1966.


Answers

Generic placeholder image

Kynorek

Reply

Chance de vous revoir Très heureuse de vous croiser ici, au marché, vraiment oui Depuis que vous êtes sortie de l'hôpital ? J'ai continué à me soigner Comme c'est heureux ! Je trouve que c'est très bien de prendre soin de vous C'est uniquement pour mes enfants Tellement pour moi Tellement pour vous vous croyez ? Du moins je le pense aujourd'hui je, je, je ne souhaite pas devenir un poids Enfin ! Je le crois mais on est toujours plus dépendant qu'on le croit Vous êtes trop éprise de liberté Vous avez trop de générosité Plutôt pas assez de modestie Vous n'allez pas nous faire pleurer Où vous pensiez emporter tous ces achats Mais pas de problème je n'ai pas besoin d'aide ! Non Je vais jusqu'au bout de la rue Chercher mon vélo Puis je reviens à la poste Me permettez-vous de vous accompagner Bout de chemin ensemble

Leave a Answer


Please use only default html tags.